Black Sun en mode compos

Le premier album du groupe calédonien Black Sun est sorti il y a deux semaines. Une production enregistrée chez On Air qui comporte huit titres de rock en français et en anglais. La formation emmenée par Richard Gaubert (guitare et chant) a initié ce projet il y a deux ans après une prestation au Blackwoodstock Festival. A l’époque ils jouent des reprises (The Black Keys, Neil Young, Portugal the man, 21 Pilot ou encore Lenny Kravitz), mais Richard compose déjà pas mal de titres et rapidement le quatuor se met en place avec pour principal objectif d’enregistrer. Hervé Amatredjo à la batterie, Caryll Maccam à la basse et Loric toukio à la guitare entourent Richard pour des répétitions échevelées dans les locaux du Centre Culturel de Dumbéa.

Se retrouver dans un studio d’enregistrement sera long. Et aboutir à la sortie de leur premier album aussi. Principalement en raison de la pandémie de Covid. Le groupe se retrouve mi-août 2021, pour trois jours, dans le studio de On Air, sous la houlette de Philippe Ruteau, pour procéder à l’enregistrement de leur album. Et il faudra attendre le 28 mai 2022 pour annoncer de la sortie de leur bébé, intitulé sobrement Black Sun.

L’album s’ouvre avec « Le baiser du diable » qui n’est pas sans rappeler les premiers titres de Téléphone. « Nevermind » met en scène les guitares (arrangements et solo). « Tout va bien » est revendicatif et sociétal , « Take me back to life », « Sacrifice » installent l’identité de la formation. Ils ont des choses à dire. Et ils le font en musique. « D.I.Y » offre une belle montée en puissance de la chanson et un refrain catchy. « Encore un soir » (subtil pont de guitare)  et « Frankenqueen » finissent d’installer le groupe dans le rock à l’ancienne (et c’est pas péjoratif au contraire). Un quatuor, des riffs, des textes, de l’énergie, un son brut…Du rock quoi !

A signaler la très belle pochette conçue par Freaky.GT

Le CD est en vente au prix de 1 500 cfp chez Clavinova et Crescendo.
Il est aussi disponible sur Bandcamp (lien ci-dessous)

A l’écoute le titre : « Le baiser du diable » :

Achetez sur bandcamp Aller sur leur page FB

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.