2021 : une année difficile pour le Rock

La communauté rock a subi plusieurs pertes importantes en 2021.

L’année a commencé avec la mort du pionnier du Merseybeat, Gerry Marsden, le 3 janvier. Gerry et les Pacemakers étaient largement considérés comme les meilleurs rivaux locaux des Beatles au début. Un autre artiste de l’époque, Phil Spector, était réputé pour sa production « Wall of Sound ». Sa mort a marqué la fin de l’une des carrières les plus controversées de la musique : il a fait l’une des meilleures musiques pop de tous les temps, mais il a fini en prison pour meurtre.

Les autres décès en 2021 incluent le claviériste Mick Bolton, qui a joué avec Mott the Hoople et d’autres; le producteur Steve Brown, dont les crédits incluent Cult, Freddie Mercury et Wham ! ; La fondatrice de Megaforce Records et la femme souvent créditée pour le succès de Metallica, Marsha Zazula; le claviériste de Lou Reed Michael Fonfara ; le bassiste de Vanilla Fudge, Tim Bogert ; et le guitariste des New York Dolls Sylvain Sylvain, qui avait reçu un diagnostic de cancer deux ans plus tôt.

Au cours de la seconde moitié de l’année, plusieurs légendes nous ont quitté, dont le bassiste de ZZ Top Dusty Hill, Don Everly, le dernier Everly Brother restant, le batteur des Rolling Stones Charlie Watts, dont la mort est survenue juste avant que le groupe ne revienne en tournée, reggae le pionnier Lee « Scratch » Perry, le photographe vétéran Mick Rock et le membre fondateur des Monkees, Michael Nesmith.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.