Nico Manroe en solo

(Photo : Laurent Gass)

 

Comme tous les musiciens et groupes calédoniens, Nico Manroe a été obligé de revoir ses plans en raison du confinement. Et notamment de repousser la sortie de son LP à 2022. Plus de concerts, impossible de répéter avec le groupe et d’enregistrer en studio. Mais rester inactif à attendre la fin de la tempête n’est pas dans son ADN, aussi a-t-il passé son temps dans son home-studio à composer des titres qui ne feront pas partie du prochain album, notamment parce qu’en solo il a composé, joué, enregistré et mixé ces nouvelles chansons. Sur une vingtaine de titres, cinq ont été sélectionnés pour figurer sur un premier EP : « Unlocked Notebook Vol.1 ».

Une autre raison explique pourquoi elles ne feront pas partie du prochain album : « Ces titres tant au niveau du style, du genre et du contenu en général sont un exercice de style à part. Une sorte d’introduction soft à ma galaxie musicale », nous a expliqué Nico Manroe. « Et si on fait gaffe à ce que je raconte dans ces morceaux, la situation actuelle y est bien présente : l’enfermement, le manque de visibilité à court, moyen voire long terme, la santé mentale (y compris les délires paranoïaques dont on peut être témoins depuis un certain temps), bref, tout le bordel que nous traversons », a-t-il poursuivi.

« Ces titres tant au niveau du style, du genre et du contenu en général sont un exercice de style à part. Une sorte d’introduction soft à ma galaxie musicale ».

Certaines influences du musicien reste toutefois bien présente tout au long du EP : Country, folk, psychédélique et d’autres genres apparenté au Rock. Mais avec un peu moins de touche « Punk-rock » présente dans le répertoire de son groupe The Nico Manroe Machine. « Je suis fier de ce mini-album, il m’a pris un petit mois seulement pour le confectionner de A à Z, il est différent de ce que je vais proposer par la suite avec le groupe, tout en y étant lié pour la simple et bonne raison que c’est le même gars qui a écrit tout ça », a dit le musicien.

L’autre bonne nouvelle est que le confinement a été adapté, permettant au groupe de reprendre le chemin du studio et de tout ce que cela implique : répétitions, enregistrements, écriture de clips… En attendant de les retrouver sur scène, il est possible de d’écouter toutes les chansons du EP sur bandcamp (le lien est en bas de l’article). De quoi patienter en attendant l’album de The Nico Manroe Machine (le groupe), puis certainement un « Unlocked Notebook vol.2 ».

Et pour le mot de la fin, l’auteur-compositeur-interprète à choisi le titre d’un superbe documentaire sur la dernière tournée de Joe Strummer et des mescaleros : Let’s rock again !

 

 

à écouter sur Bandcamp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.