The Last Donkey

Gros plan sur The Last Donkey. Un groupe de Nouméa qui s’est formé en 2017. Leur crédo : des compositions. Les musiciens du groupe sont tous des amateurs, mais ont chacun de nombreuses expériences dans différents groupes depuis des années en Nouvelle Calédonie ou en métropole. La moyenne d’âge du groupe est d’un peu plus de 40 ans.
Le style de musique trouve ses influences dans le rock indépendant anglais ou américain des années 90/00 mais également dans le rock alternatif français: Nirvana, Sonic Youth, Pavement, Pixies, Weezer, The Cure, Blur, Joy Division, Radiohead, Bloc Party, les Thugs, Noir Désir…

Le son du groupe, même s’il est noisy et rock, met également l’accent sur les mélodies, les effets sonores, les arrangements, l’expérimentation, l’originalité et les breaks. La musique, l’attitude et les textes ne sont pas agressifs et cherchent plutôt à titiller l’intelligence, la curiosité de l’auditeur et ainsi le surprendre.
Les textes, tous chantés en anglais, sont très personnels et ne sont pas à prendre au sérieux. Le nom du groupe « le dernier âne » traduit bien la philosophie du groupe qui sait garder les pieds sur terre (ou sur les pédales d’effets) et qui n’a pas la grosse tête tout en restant le plus professionnel possible.
Leur premier EP est sorti en 2021. Le titre « Rock Disconnection » est programmé sur la web radio de Nouméa City Rock. Le groupe vient de réaliser un clip vidéo et de nombreux projets de concerts sont prévus pour 2021 afin de  faire la promotion de leur premier EP et pourquoi pas la sortie d’un album complet.

The last Donkey sur Facebook

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *