A la rencontre de RED RETAM

On m’a confié la tache de faire un article sur Red Retam mais comment faire lorsque ce groupe composé de trois personnes s’appellent tous les trois Mick… sauf Fred et Fred ?
Dix secondes plus tard ! Ca y est, je tiens mon début d’article et quand on tient le début, il n’y a plus qu’à développer et conclure.
 
Ces trois là, c’est quelque chose, jamais là où on les attend et c’est pas la police municipale d’Annecy qui dira le contraire.
Figurez-vous qu’ils ont osé, crime de Lèse Majesté, jouer le 21 juin, le jour de la fête de la musique alors que le Gouvernement français a décidé de maintenir la fête de la musique mais d’empêcher les musiciens de jouer. Ce pays est fou mais nous, on aime bien les fous qui l’habitent.
 
Et bien Red Retam, preuves à l’appui, a joué en deux occasions dans les rues du Vieux Annecy et leur vidéo sur Facebook montre clairement la joie du public avant l’arrivée de la maréchaussée…
Ce trio de feu qui ne se prend pas la tête, à la fête en tête, pour sûr, et ça chez Nouméa City Rock on est pour et on en redemande…
En fait, on redemande des compos car la dernière en date « Je respire » est une chanson chantée par Mick, non pas lui mais Fred, sur laquelle j’ai tellement flashé que je l’ai refilé illico presto au manitou de Nouméa City Rock qui à son tour a flashé et m’a demandé que nous fassions un interview avec Mick, le batteur, alias Fred.
 
Rock énergique et énergétique avec un son plutôt Electro-Rock et des textes en français, le trio de feu et pas de sang, chante des textes liés à la contradiction humaine, à l’actualité ou bien encore à l’injustice ce qui les rend très proche de groupe comme Aston Villa, Archives ou NIN.
Tour à tour, calme avec des sons soignés puis complètement fou à en perdre les baskets (comme à Annecy), Red Retam est un groupe qui ne peut que plaire et nous, ils nous a plu immédiatement et vous il va vous plaire aussi, nom d’une pipe en bois ! 
 
Sur scène, ces trois-là déménagent, d’ailleurs Mick balancent ses synthés et je me demande encore comment il arrive à en jouer, un véritable acrobate ! Mick, non pas celui au synthé mais celui à la guitare, passe justement de la guitare à la basse selon les titres. Quant au dernier, qui est le premier Mick, il est batteur/chanteur et il tape et chante carrément bien. Alors avec tout cela si vous ne l’avez pas encore compris, je vous le répète : ce trio est excellent. 
 
Nous avons donc interviewé le Fred, batteur et chanteur, qui est immédiatement sympathique. D’ailleurs s’il ne l’avait pas été, on ne l’aurait pas interviewé. Nan mais oh !  Ouais, un vrai jeu de quilles cet article, écrit d’un seul trait comme l’est le trio des trois Mick. Sauf Fred et Fred.
Yalu’Z Rock
 
PS : En réalité, il y a deux Fred et un Mick mais ils ont décidé qu’ils s’appelleraient tous les trois Mick sauf Fred et Fred.
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.