A mon avis : Lucy

Je me fais violence, c’est jeudi, il est presque 20h, j’ai la journée dans les pattes, mais je passe au MV Lounge pour aller voir Lucy. Un groupe de reprises de Nouméa. Bon, un regard sur le line-up ne me réserve pas de surprises. Je connais tout le monde. Que des musiciens confirmés et pour certains professionnels. Allez, je vous donne mes impressions.

Dans une ambiance de début de soirée déjà installée, j’ai plaisir à retrouver Stéphane Renier, Divy Barta et Lorenzo Nicolini que je n’avais pas vu depuis quelque temps. Le groupe est un quatuor car vient s’y ajouter Mathieu Grizonnet , le chanteur et guitariste. Batterie, basse, deux guitares et voix. Du simple, mais tout de suite de l’efficace. Ça rentre avec du son lourd et puissant, mais pas agressif dès le début du set. Avec tout de suite ce qui fait une de leur force  : le savoir-faire et la gestion du répertoire : On commence à mettre le public dans le son avec du Coldplay puis on l’accroche sur des reprises des Red hot, Muse ou encore FFF et Rage against the machine. Niveau technique rien à dire, c’est pro. Avec une mention spéciale à Divy pour la variété de ses rythmiques. Quelque chose à redire ? Pas vraiment. En cherchant la petite bête, peut-être que Matt a été sur la retenue en début de soirée. Et que j’aurai aimé le voir sapé comme une rock star pour asseoir un peu plus l’aspect pro du groupe. Mais ça c’est mon délire… Ah si, les gars virez moi vos pupitres !

Enfin pour être honnête, je préciserai que je n’ai vu que la première partie du set. Les bras de morphée m’ayant tendu un piège… « Yé souis pas une machine » pour paraphraser un titre de Lorenzo.

Laurent Navarro

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *